Covid-19 : les médecins de ville se préparent à entrer dans la campagne de vaccination

·1 min de lecture

Plus de 3,5 millions de Français ont reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19, et plus d’un million d’entre eux ont eu les deux injections. Cette semaine les médecins généralistes entrent dans la campagne avec le vaccin AstraZeneca. Ils commenceront à vacciner leurs patients de 50 à 64 ans avec des facteurs de risques à partir de jeudi ou vendredi. Europe 1 s'est rendu dans un cabinet de santé, aux Ulis, dans l’Essonne en banlieue parisienne, pour assister aux préparatifs.

 

>> EN DIRECT - Suivez l'évolution de la situation lundi 22 février

"Diabète, insuffisance cardiaque, insuffisance respiratoire"

Il lui aura fallu passer un simple coup de fil à son pharmacien, la semaine dernière, pour réserver les flacons du vaccin AstraZeneca. Pascal Charbonnel, médecin généraliste aux Ulis, doit maintenant sélectionner dans sa patientèle les personnes âgées de 50 à 64 ans qui ont des facteurs de risques.

"Ce sont les affections de longue durée, diabète, insuffisance cardiaque, insuffisance respiratoire...", énumère le médecin. "Ce sont des gens qu'on connaît, qu'on voit régulièrement sur cette population qui est une population à risque. C'est extrêmement fluide".

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Les fêtes privées sont-elles vraiment interdites avec le couvre-feu ?

> Coronavirus : un vaccin universel disponible "vers la fin de l'année"

> Le variant anglais engendrerait des symptômes un peu différents

> Audio, webcams... Quand la technologie s'adapte au télétravail

> Les confinem...


Lire la suite sur Europe1