Covid-19 : les médecins généralistes ne se pressent pas pour vacciner

·1 min de lecture

A partir du 25 février, les médecins de ville auront la possibilité de procéder à des injections du vaccin AstraZeneca sur les 50-64 ans qui présentent des comorbidités, comme une hypertension, un cancer ou de l'obésité. Une nouvelle organisation afin d'accélérer la campagne de vaccination contre l'épidémie de Covid-19. Près de 700.000 doses sont attendues dans les pharmacies d'ici cinq à six jours. Pour en bénéficier, les médecins ont jusqu'à mercredi soir pour s'inscrire auprès des officines et passer commande. Mais pour l'instant, l'engouement est loin des espérances.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mercredi 17 février

17.000 inscrits sur 50.000 médecins généralistes

Première explication possible, les généralistes auraient eu l'information tardivement : seulement vendredi soir, alors que le délai pour passer les commandes expire mercredi soir. La procédure est pourtant simple. Les médecins doivent passer commande aux pharmaciens proches de chez eux afin d'obtenir dix doses pour cette semaine, contenues en un seul flacon. Les pharmaciens centralisent les demandes, les envoient à l'ARS de leur région qui répercute à Santé Publique France. Enfin, les doses devraient arriver dans les officines. 

>>Retrouvez Europe Midi en replay et en podcast ici

Ainsi, 70.000 flacons contenant 700.000 doses seront disponibles dans les prochains jours, soit un flacon par médecin. Selon les informations d'Europe 1, seulement 17.000 médecins générali...


Lire la suite sur Europe1