Covid-19 : les médecins face à la peur du vaccin AstraZeneca

Par Thibaut Déléaz
·1 min de lecture
Plusieurs patients refusent de se faire vacciner avec le sérum AstraZeneca.
Plusieurs patients refusent de se faire vacciner avec le sérum AstraZeneca.

Des centaines de doses d'AstraZeneca inutilisées, en pleine course au vaccin contre le Covid-19? C'est la désagréable surprise qu'ont vécue plusieurs centres de vaccination dans le Nord pour le week-end de Pâques. À Gravelines, 600 doses n'ont pas trouvé preneur. À Calais, ce sont plus de 500 doses qui sont restées sur les bras des soignants. Elles ont finalement pu être proposées à de nouveaux volontaires mardi 6 avril, mais l'incident est révélateur d'un problème d'image pour le vaccin britannique, qui souffre d'un déficit de confiance grandissant.

« J'ai eu deux désistements sur AstraZeneca ce matin, ils préféraient attendre, regrette une pharmacienne de Clamart (Hauts-de-Seine). Heureusement, d'autres personnes ont pu prendre leur place. » Médecin généraliste à Frontignan (Hérault) et vice-président du syndicat MG France, le Dr Jean-Christophe Calmes est lui aussi confronté à des désistements. « Ça s'est clairement aggravé cette semaine », constate-t-il, soulignant que « le travail d'explication est de plus en plus difficile ». « J'ai eu beaucoup plus de questions qu'avant lors de ma dernière séance de vaccination samedi », reconnaît également le Dr Jean-Christophe Nogrette, médecin généraliste et secrétaire général adjoint de MG France. « Ils arrivent un peu inquiets en posant beaucoup de questions, mais ça s'arrange. »

À LIRE AUSSIVaccin AstraZeneca et cas de thrombose rare, le lien se précise

Balance bénéfice-risque positive

Les professionnels de santé [...] Lire la suite