Covid-19 : le médecin médiatique Michel Cymes fait son "mea culpa"

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
« C’est la première fois que je me prends une telle leçon depuis que je fais de l’info santé », déclare Michel Cymes. (illustration)

Violemment critiqué pour certaines de ses interventions lors de la pandémie, Michel Cymes fait son introspection sur « Le Monde ».

Avec ses déclarations teintées d'humour, Michel Cymes s'est fait connaître et aimé du grand public. S'il commence à acquérir sa notoriété avec « Le Magazine de la santé » sur France 5, le médecin, chirurgien ORL, est ensuite de plus en plus consulté, notamment pendant la pandémie de Covid-19, rappelle Le Monde qui l'a rencontré.

Or, on demande alors au médecin le plus médiatisé de France de mettre sa casquette d'expert et d'expliquer, de conseiller sur le coronavirus. Sauf que parfois, « je me goure », admet-il. Il a ainsi professé que le masque était inutile pour les personnes qui n'étaient pas malades ou encore a associé le Covid à une « forme de grippe », des propos qui ont ensuite été déformés sur les réseaux sociaux.

À LIRE AUSSICoronavirus : Michel Cymes préconise d'« arrêter avec les chiffres de mortalité »

« Des doutes »

Le retour de bâton est brutal. « C'est la première fois que je me prends une telle leçon depuis que je fais de l'info santé », admet-il auprès du journal Le Monde. Sur l'importance du masque, il a suivi le gouvernement et assuré qu'ils n'étaient pas utiles quand on est pas malade. Le médecin admet avoir « eu des doutes » qu'il a alors gardés pour lui lors de ses interviews.

Après quelques mois loin de l'agitation médiatique - il a notamment enfilé à plein temps sa blouse blanche pour aider l'hôpital dans lequel il travaille habituellement un jour par semaine - le chirurgien ORL fait son introspection. En novembre dernier, dans l'émissio [...] Lire la suite

Ce contenu pourrait également vous intéresser :