Covid-19 : lutter contre l’isolement des plus âgés

Dans la vie d’Irène Liber, 89 ans, les visites de Marie-France Giraudon sont désormais indispensables. "On discute, on fait du ménage, je vais faire ses courses, je fais ses papiers administratifs", explique l’auxiliaire de vie aux caméras de France 3, lundi 26 octobre. Ce soutien utile au quotidien a pris une nouvelle dimension depuis la crise sanitaire. "Le Covid a cassé quelque chose, on ne peut plus se faire la bise, je ne peux plus serrer mes arrières-petits-enfants dans les bras. Ça m’a fait penser à la guerre", regrette la retraitée. Les activités reprennent doucement Rompre l’isolement des personnes âgées est la mission des Petits frères des pauvres. Les bénévoles interviennent en priorité dans les situations de faible revenu. Certaines activités ont redémarré, en petits groupes de moins de six personnes, mais il n’est pas encore question du retour des vacances, des sorties et des repas.