La lumière du soleil diminuerait les risques de décès liés au Covid-19

Maxime Poul
·2 min de lecture
Selon une étude observationnelle de chercheurs de l'Université d'Édimbourg, une forte exposition au soleil pourrait diminuer les risques de mourir du Covid-19.

Selon une étude menée par des chercheurs de l'université d'Edimbourg (Écosse), une forte exposition au soleil serait associée à de plus faibles chances de mourir du Covid-19. Explications.

Le soleil influerait-il sur nos chances de survies face au Covid-19 ? C'est en tout cas ce qu'affirment des chercheurs de l'Université d'Édimbourg qui ont mené une étude observationnelle publiée dans le British Journal of Dermatology

Lors de cette étude, les chercheurs ont comparé tous les décès enregistrés dans la zone continentale des États-Unis, entre janvier et avril 2020, en analysant les indices d'UV de 2474 comtés américains sur cette même période. Il en est ressorti que les personnes vivant dans des zones plus ensoleillées, avec un haut niveau d'exposition aux rayons UVA, mourraient moins du SARS-CoV-2. Les chercheurs ont indiqué avoir trouvé des résultats similaires après avoir effectué les mêmes analyses en Angleterre et en Italie, rappelle l'Independent.

Pas lié aux effets de la vitamine D

Pour réaliser cette étude non-expérimentale, les chercheurs ont pris en compte d'autres facteurs importants qui influent sur la résistance au coronavirus tels que l'âge, l'origine ethnique, le statut socio-économique, la densité de la population, la pollution de l'air, la température et les niveaux d'infection dans les zones concernées.

Si certaines études affirment que le vitamine D, qui est synthétisée par le corps sous l'effet du soleil, a un effet protecteur contre le Covid-19, les chercheurs de l'Université d'Édimbourg ont déclaré que les résultats de cette étude ne pouvaient pas être expliqués par des niveaux plus élevés de vitamine D. En effet, seules les zones avec des niveaux trop peu suffisants d'UVB pour produire un surplus de vitamine D significatif dans le corps ont été incluses dans cette étude.

Vidéo - Dr Christian Recchia : "50% de la population de plus de 40 ans est carencée en vitamine D"

L'oxyde nitrique, un facteur clé ? 

Une des explications à cette baisse dès décès liés au Covid-19 pourrait être que l'exposition au soleil permet au corps de libérer de l'oxyde nitrique, ce qui réduirait la capacité du SARS-CoV-2 à se répliquer, comme certaines études l'ont démontré. L'Independent rappelle que ce même groupe de chercheurs a démontré par le passé qu'une forte exposition au soleil était liée à une meilleure santé cardiovasculaire, ce qui pourrait également expliquer leur dernière découverte, ont-ils déclaré.

S'agissant uniquement d'une étude observationnelle, les chercheurs ont admis qu'il n'est pas possible d'affirmer avec certitude la relation de cause à effet de cette étude, mais ils espèrent que celle-ci pourra mener à des interventions qui pourront être testées en tant que traitements potentiels. 

Ce contenu peut également vous intéresser :