Covid-19 : l'UE instaure des restrictions pour les voyages non essentiels depuis les États-Unis

·2 min de lecture

Les pays membres de l'Union européenne se sont mis d'accord, lundi, pour retirer les États-Unis et cinq autres pays de la liste des pays jugés "sûrs" du point de vue sanitaire. Cette décision implique des contrôles accrus pour les voyages non essentiels effectués depuis ces pays et vers l'Union européenne.

L'Union européenne a décidé d'imposer à nouveau des restrictions aux voyages non essentiels vers son territoire depuis cinq pays, dont les États-Unis et Israël, dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19, selon un communiqué publié lundi 30 août.

Le Kosovo, Israël, le Monténégro, le Liban et la Macédoine du Nord ont eux aussi été retirés de la liste.

Cette liste vise à unifier les procédures sanitaires dans l'UE mais n'est pas contraignante pour les pays membres, qui restent libres de fixer leurs propres procédures. Les États membres conservent, en outre, la possibilité de lever ces restrictions pour ce type de voyage pour les personnes totalement vaccinées, ajoute le communiqué.

La liste est principalement établie sur la base des données épidémiologiques de chaque pays concerné, même si les mesures de réciprocité sont également prises en compte.

Hausse des cas de Covid-19 aux États-Unis et en Israël

Avant la décision du Conseil européen, plusieurs États membres, dont l'Allemagne et la Belgique, classaient déjà les États-Unis sur une liste "rouge", exigeant des tests de dépistage et des périodes d'isolement pour les voyageurs en provenance du pays. Mais d'autres États comme la France ou les Pays-Bas les considéraient comme un pays sûr.

Le variant Delta a fait repartir les contaminations à la hausse aux États-Unis tout comme en Israël, qui avait été l'un des premiers pays à lancer une vaste campagne de vaccination.

Selon la base de données Our World in Data, le nombre de cas quotidiens d'infection par le Covid-19 aux États-Unis s'élevait à plus de 450 par million d'habitants dans la semaine au 28 août, contre moins de 40 à la mi-juin, quand l'Union européenne avait placé le pays sur sa liste "verte".

Les Européens privés de voyage aux États-Unis

Les frontières américaines restent pour l'instant fermées aux voyageurs internationaux, qu'ils soient testés ou vaccinés.

La liste des pays tiers pour lesquels l'UE recommande la levée des restrictions de voyage comporte actuellement 17 pays ainsi que la Chine (sous réserve de réciprocité), les régions administratives spéciales de Hong Kong et Macao mais aussi le territoire de Taïwan.

L'UE devrait annoncer dans les prochains jours avoir atteint son objectif d'une vaccination complète de 70 % de sa population adulte, marquée cependant par des disparités entre ses États membres.

Avec AFP et Reuters

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles