Covid-19 : l'oxygène, une denrée de plus en rare en Inde

France 2
·1 min de lecture

En Inde, l'explosion d'un variant problématique du Covid-19 met l'oxygène au cœur d'un commerce alternatif. Des camions remplis de bombonnes s'affairent, ces dernières sont vendues à la sauvette. Une centaine de personnes font la queue pour recharger leurs bouteilles vides. Un revendeur avait pour habitude de les destiner à des constructeurs immobiliers. Aujourd'hui, il vend de l'oxygène pour des particuliers et leurs proches souffrants. "On en manque. Je ne peux répondre qu'à 50 % de la demande" déplore-t-il.

En théorie, les stocks sont

L'Inde subit une pénurie destructrice d'oxygène. Selon les chiffres officiels, le pays peut produire 7 200 tonnes d'oxygène chaque jour, mais les besoins quotidiens étaient de 8 000 par jour sur la dernière semaine d'avril. Il existe cependant des réserves de 55 000 tonnes, mais l'acheminement reste problématique. "Le transport est un cauchemar, assure Arunabh Saskia, journaliste à Scroll.in. On a dû en faire venir d'Allemagne (...) on manque de gros cylindres". Les autorités doivent affréter des trains spécifiques, les "Oxygen Express". "Le gouvernement est montré du doigt" dans la gesiton de la crise, explique la journaliste Angélique Forget, en duplex de New Delhi.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi