Covid-19 : ce que l'on sait sur le variant Mu, qui pourrait être plus résistant aux vaccins

·1 min de lecture

Un nouveau "variant à suivre". L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé dans la nuit de mardi à mercredi qu'elle surveillait un nouveau variant du Sars-CoV-2, baptisé Mu. Dans le bulletin épidémiologique hebdomadaire de l'OMS, cette souche apparaît désormais comme "variant of interest" ou "variant à suivre", tout comme les mutants Eta, Iota, Kappa et Lambda. A la différence d'Alpha, Beta, Gamma et Delta, il n'est pas (encore) considéré comme un "variant of concern" ou "variant préoccupant". Chez les scientifiques, Mu est plus connu sous les appellations "B.1.621" ou "VUM 21H".

Lire aussi - Alpha, Delta, Epsilon... On vous résume les principales caractéristiques des variants du Covid-19

Un risque d'"échappement immunitaire". Pour le moment, les chercheurs en savent peu sur cette nouvelle souche. Ce qui les inquiète, c'est qu'elle porte une mutation en position E484, comme Gamma et Beta, qui pourrait présenter un risque d'"échappement immunitaire". Traduction : Mu pourrait être davantage résistant aux anticorps induits par une vaccination ou par une précédente infection au Covid-19. Ce variant possède également la mutation N501Y, que l'on retrouve chez Alpha, Beta et Gamma et qui pourrait être associée à une plus forte contagiosité. Selon l'OMS, "des données préliminaires [...] montrent une réduction de la capacité de neutralisation des sérums de convalescents et de vaccinés, similaire à celle observée chez le variant Beta".

De son côté, Santé publique France relève ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles