Covid-19 : ce que l'on sait des vaccinodromes qui vont bientôt ouvrir en France

franceinfo
·1 min de lecture

Changement de cap. Dans un premier temps, l'exécutif s'était refusé à installer des vaccinodromes comme l'avait fait l'Allemagne. Mais désormais, pour passer à la vitesse supérieure, il compte mettre en place 35 "mégacentres" de vaccination d'ici avril, a confirmé la "task force vaccin" du gouvernement lors d'un point presse, mardi 23 mars. Car l'objectif reste d'atteindre à la mi-avril les 10 millions de premières doses injectées (contre 6,2 millions actuellement, comme le montre notre tableau de bord). Que sait-on de ces vaccinodromes à la sauce tricolore, nouvelle arme brandie par le gouvernement pour lutter contre le Covid-19 ?

Ils devront pratiquer 1 000 à 2 000 injections chaque jour

On sait d'abord à quoi doivent servir ces centres : à écouler les doses qui devraient enfin être livrées plus largement en avril. Notamment celles du vaccin américain Pfizer, "qui sera utilisé dans ces mégacentres", selon l'exécutif. "Juste sur ce vaccin-là, nous aurons une multiplication par plus de deux des livraisons entre fin mars et début avril, pour avoir quasiment 2 millions de doses hebdomadaires." Pour que ces doses se transforment au plus vite en injections dans les bras (et en montée du taux de vaccination), les mégacentres devront pratiquer "de 1 000 à 2 000 injections quotidiennes". A terme, le ministère de la Santé a fixé une cible d'"un à deux mégacentre par département", soit "100 à 200" sur tout le territoire, dont les 35 déployés dans les prochains jours.

"L'objectif (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi