Covid-19 : ce que l'on sait de la situation à Dunkerque, où la circulation du virus et du variant identifié en Angleterre s'accélère

franceinfo
·1 min de lecture

Alerte à Dunkerque. La sous-préfecture du département du Nord, ainsi que la commune de Gravelines, à une vingtaine de kilomètres, font face à une accélération "préoccupante" de l'épidémie de Covid-19, selon le maire de Dunkerque, Patrice Vergriete, mercredi 10 février. La municipalité et le centre hospitalier ont mis en garde la population sur la circulation très active du variant apparu en Angleterre (B.1.1.7) dans la région. Une vaste campagne de dépistage doit être organisée la semaine prochaine. Franceinfo fait le point sur cette situation inquiétante.

Des indicateurs dans le rouge

"Malgré nos efforts collectifs, la situation actuelle de notre agglomération est préoccupante, le virus circule très rapidement", affirme le maire de Dunkerque, Patrice Vergriete, dans une vidéo publiée sur sa page Facebook et tournée depuis le centre hospitalier de la ville. "Le Dunkerquois et le Gravelinois connaissent depuis plusieurs semaines une accélération préoccupante de la circulation de la Covid-19. Ainsi, les taux d'incidence sur la communauté urbaine de Dunkerque et la communauté de communes des Hauts-de-Flandre (…) atteignent respectivement 485 et 424 cas pour 100 000 habitants (contre 208 au niveau national)", indiquait mercredi soir l'Agence régionale de santé (ARS) dans un communiqué.

La situation dans les hôpitaux est critique, selon l'élu. "L'accueil, ici même à l'hôpital, atteint la cote d'alerte, assure-t-il dans la vidéo. Aujourd'hui, 55 patients sont en effet (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi