Covid-19 : voici ce que l'on sait de l’efficacité des vaccins contre le variant Omicron

·1 min de lecture

Avec la pandémie de Covid-19, nous nous sommes tous retrouvés confrontés à la nécessité d’assimiler de nombreux termes et concepts d’épidémiologie, dont certains ne vont pas forcément de soi. C’est par exemple le cas de l’efficacité vaccinale, et de son pendant, l’efficience vaccinale (« effectiveness » en anglais). Souvent, dans le langage courant, ces deux concepts sont remplacés par le terme « efficacité », ce qui peut être source de confusion, car ils ne se recouvrent pas complètement : le premier concerne les essais en laboratoire, l’autre, les conditions réelles d’utilisation. Melissa Hawkins est épidémiologiste et chercheuse en santé publique à l’American University. Elle nous explique comment les chercheurs calculent la capacité d’un vaccin à prévenir une maladie, ce qui influence les résultats obtenus, et en quoi l’émergence d’Omicron change la donne.

1. À quoi servent les vaccins?

Le rôle d’un vaccin est d’activer le système immunitaire pour qu’il produise des anticorps et une mémoire immunitaire qui permettront de lutter contre l’exposition à un virus si l’on devait être infecté ultérieurement. Les trois vaccins dont l’utilisation est actuellement autorisée aux États-Unis - les vaccins Pfizer-BioNTech, Moderna et Johnson & Johnson - ont montré un succès impressionnant lors des essais cliniques. (à la date du 20 décembre 2021, quatre vaccins sont autorisés en France : Pfizer/BioNTech ; Moderna ; AstraZeneca/Vaxzevria/Covishield  ; Johnson & Johnson, ndlr)

2. Quelle ...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles