Covid-19 : Loïc Dombreval, député LREM et vétérinaire, réclame la fermeture de quatre élevages français de visons et pointe "un véritable danger"

franceinfo
·1 min de lecture

"Les virus se multiplient dans les cellules du vison, mutent, ressortent, et infectent l'homme, c'est un véritable danger", alerte, vendredi 6 novembre sur franceinfo le député (LREM) des Alpes-Maritimes, Loïc Dombreval, également vétérinaire.

>> Covid-19 : les élevages de visons sont sous "surveillance" en France depuis cet été.

Il appelle la France à fermer les quatre élevages présents sur son sol, alors que le Danemark a relevé 214 contaminations humaines liées au vison, et ordonné l'abattage de millions de ces animaux élevés pour leur fourrure. "C'est particulièrement inquiétant", prévient le vétérinaire, tout en indiquant qu'il n'y a "pas de cas avérés de coronavirus aujourd'hui dans les quatre élevages français".

Un risque pour la recherche d'un vaccin

Si le vison est particulièrement dangereux dans la transmission du virus, c'est parce que "c'est un animal comme le furet qui a quasiment exactement les mêmes récepteurs à coronavirus que nous", explique Loïc Dombreval. Ainsi, poursuit-il, "la transmission d'un virus comme le Covid-19 du vison à l'homme et de l'homme au vison se fait de façon extrêmement simple".

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi