Covid-19 : comment l'Irlande a sombré face à l'épidémie

·1 min de lecture

En une semaine, tout a basculé. L'Irlande, qui comptait encore avant le jour de l'An un nombre d'infections au Covid-19 équivalent à celui de la France (en comparant leur population), est devenue à l'issue de la semaine dernière le pays d'Europe le plus affecté par la "troisième vague" de l'épidémie. De façon plus sévère encore que le Royaume-Uni, où les contaminations sont aussi en forte progression. La République irlandaise est passée en 10 jours de 273 nouveaux cas quotidiens par million d'habitants à 1.323 dimanche. Soit une hausse de 385% des contaminations connues. La courbe représentée dans le graphique ci-dessous donne le vertige. Le Premier ministre, Micheal Martin, a parlé la semaine dernière d'un "tsunami". 

Lire aussi - Nouveaux cas à Lille, cluster à Marseille... où en est le variant britannique du Covid-19 en France?

Si le pic des contaminations est espéré très prochainement, cette vague commence à peine à déferler dans les hôpitaux. Sa violence inquiète : selon des chiffres publiés lundi, près de 1.600 personnes sont actuellement hospitalisées, deux fois plus que lors de la première vague au printemps, et 146 patients du Covid-19 sont admis en soins intensifs. Or, l'Irlande est l'un des Etats européens les moins bien pourvus en lits de réanimation, si on les rapporte à la population : avec une capacité de 287 lits et en comptant les autres personnes prises en charge pour d'autres maladies, le système est en passe d'être totalement submergé. Les autorités se to...


Lire la suite sur LeJDD