Covid-19 : l'inquiétude des habitants de Crépy-en-Valois, où travaillait l'enseignant décédé

Victor Matet

Dans la pharmacie du centre de Crépy-en-Valois, dans l'Oise, le stock de masques et de gel pour les mains est vide depuis un mois déjà, bien avant l'annonce de la mort de cet enseignant de 60 ans, infecté par le coronavirus Covid-19.

>> Suivez l'évolution de l'épidémie de coronavirus dans notre direct

Le sexagénaire enseignait dans un collège de la commune. Une nouvelle qui a fait réagir Valérie Levy, l'une des pharmaciennes. "Hier après-midi, c'était un appel sur deux. La pharmacie était presque un standard téléphonique. Ce matin, ça va au niveau du téléphone, ça ralentit. En revanche, au comptoir c'est encore une personne sur deux", raconte la professionnelle de santé.

Valérie Levy, elle, n'est pas soucieuse, mais doit rassurer certains clients préoccupés."Oui, les clients sont inquiets", répond la pharmacienne, après, il ne faut pas leur dire qu'il n'y a rien qui se passe parce que c'est faux, il y a un cas ici."

Tout le monde n'en meurt pas ! Moi si je l'ai demain, a priori, je serai malade quatre jours et je guérirai. C'est aussi ça, le discours.

Valérie Levy, pharmacienne

à franceinfo

Devant le bureau de tabac voisin, pas de panique. Romain travaille à l'aéroport de Roissy. "C'était une personne que je connaissais", affirme-t-il. Il était élève il y a quelques années au collège, où enseignait le professeur décédé du coronavirus. "C'était le mari de ma prof, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi