Covid-19 : "L'incapacité de l'Etat à prendre des décisions est un facteur d'angoisse pour le public"

·1 min de lecture

Depuis une semaine, les annonces de différents médias sous-entendent que des mesures sanitaires plus strictes pourraient être instaurées. Des fuites médiatiques dont le sociologue Jérémy Ward considère qu'elles discréditent la parole de l'Etat.

"Reconfinement imminent" : la Une du Journal du Dimanche le 24 janvier, laissait peu de place au doute prédisant des annonces imminentes à propos de mesures restrictives pour contenir la pandémie de Covid-19. Le message paraissait clair : la décision devrait être prise dans la semaine. Sauf que le même jour, Le Parisien titre "Olivier Véran veut rassurer les Français". Le ministre serait "optimiste". Alors, qui croire ? Cette incertitude pourrait bien plonger les Français dans une angoisse plus importante que l'annonce d'un confinement en lui-même. Cest du moins ce que sous-entend un article du sociologue à l'Inserm Jérémy Ward, rédigé avec Florian Cafiero, ingénieur de recherche au CNRS, et Patrick Peretti-Watel, sociologue et directeur de recherche à l'Inserm, et publié dans la revue Infectious Diseases Now. Alors qu'un confinement pourrait être annoncé dans les jours qui viennent, Jérémy Ward nous parle de l'impact de ces fuites sur le moral des Français. Marianne : Dans votre papier, vous expliquez que les fuites dans la presse ont un impact sur le moral des Français. Pouvez-vous développer ?Jérémy Ward : Dans une situation d'épidémie, il est important de donner au public des informations claires afin qu'il puisse se...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Israël : une campagne de vaccination ambitieuse contre le Covid-19, mais des hôpitaux débordés

"À présent, je suis seul" : avec le Covid-19, la détresse des "petits patrons"

"Une maladie dans la maladie" : la lente prise de conscience des ravages du Covid long

Covid persistant : bienvenue dans un monde sans croissance ?

Progrès ralentis, régression, anxiété... Des orthophonistes jugent l'impact du Covid sur les enfants