Covid-19 : pas lieu de vacciner systématiquement les personnes déjà contaminées selon la HAS

·1 min de lecture

Dans un communiqué, la Haute autorité de santé (HAS) a précisé qu'il n'y a pas lieu, en France, de vacciner systématiquement les personnes déjà contaminées par le Covid-19, bien que rien ne s'y oppose si elles le souhaitent.

Il n'y a pas lieu, en France, de vacciner systématiquement les personnes déjà contaminées par le Covid-19, mais rien ne s'y oppose si elles le souhaitent, a précisé la Haute autorité de santé (HAS), selon un communiqué de presse.

Cette précision, à laquelle s'en ajoute une autre sur les personnes âgées dans les établissements collectifs autres que les EHPAD, vient à la suite des recommandations de la HAS, le 30 novembre, pour la future campagne de vaccination contre le coronavirus.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation samedi 19 décembre

"Une décision partagée avec le médecin"

Selon la haute autorité, le "constat scientifique" est "qu'à ce jour les données ne permettent pas de savoir s'il y a un bénéfice à vacciner les personnes qui ont déjà été infectées par le SARS-CoV-2", le virus provoquant la maladie Covid-19.

En conséquence la HAS "estime à ce stade qu'il n'y a pas lieu de vacciner systématiquement les personnes ayant déjà développé une forme symptomatique de la Covid-19", dans un avis dont l'AFP a pris connaissance samedi.

D'un autre côté, elle remarque l'absence "d'effet indésirable grave particulier", lorsque qu'une personne ayant eu la Covid-19 se fait vacciner. Elle en conclut donc que rien ne s'oppose à une telle vaccination, si une personne contaminée le souhaite, "à l'issue d'une décision partagée avec le médecin".

L'ESSENTIEL CORONAVIRUS

> Vaccins contre le Covid-19 : que sait-on vraiment de leurs effets secondaires ?

> Que sai...


Lire la suite sur Europe1

Ce contenu pourrait également vous intéresser :