Covid-19 : le lien entre l’anxiété et la croyance dans des théories complotistes dévoilé dans une étude

Julien Marsault / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Les personnes qui croient à des fake news autour du covid ont plus fréquemment des symptômes d’anxiété et de dépression, selon une étude polonaise. Pour mieux comprendre ce lien, Sciences et Avenir a interrogé l’auteur de l’étude, le chercheur en psychiatrie de l’Université de médecine de Silésie à Katowice, Paweł Dębski.

La pandémie a été une période de peur et d’anxiété, notamment à ses débuts quand on avait très peu d’information sur le coronavirus et ses conséquences. Ce climat anxiogène a favorisé l’émergence d’un grand nombre de théories complotistes autour du Covid-19, comme ceux véhiculés dans les "documentaires" complotistes et . Ces théories ont eu beaucoup d'écho dans une partie de la population… et auraient causé chez eux encore plus d’anxiété, selon une nouvelle étude publiée le 7 juin 2022 dans L’étude en question a analysé une cohorte de 700 personnes avec des questionnaires sur leurs croyances et sur leur santé mentale. Mettant en évidence que les personnes qui croient à ces fake news présentent davantage de symptômes d’anxiété et de dépression que le reste de la population. Cependant, l’étude ne parvient pas à déterminer quelle est la conséquence et quelle est la cause : est-ce que les personnes avec ces symptômes ont plus tendance à croire à ces théories complotistes, ou c’est plutôt à cause de ces théories que ces personnes développent ces symptômes ? Un peu des deux, selon l’auteur de l’étude, le chercheur en psychiatrie de l’Université de médecine de Silésie à Katowice (Pologne), Paweł Dębski, interrogé par Sciences et Avenir.

"La tendance à croire de fausses informations sur le Covid-19 viendrait avant les symptômes de dépression et d'anxiété"

Sciences et Avenir : Votre étude montre qu’il existe un lien entre la santé mentale et les théories du complot autour du Covid-19, mais sans réussir à déterminer avec certitude qu'est-ce qui cause quoi. Dans votre opinion, quelle est la cause et quelle est la conséquence ?

Paweł Dębski : Je pense que la tendance à croire de fausses informations sur le Covid-19 vient en premier, parce que ce penchant est basé sur les traits de notre personnalité, et ceux-ci sont ancrés profondément dans notre esprit et guident notre comportement. Alors que les symptômes de dépression et d’anxiété sont plutôt à la surface de notre fonctio[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles