Covid-19 : l'homme accusant des ministres de participer à des dîners clandestins à Paris s'est rétracté

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Un organisateur de ces dîners a plaidé qu'il faisait seulement de "l'humour" en évoquant la présence de ministres, dans un communiqué de son avocat transmis à l'AFP dimanche.

Des dîners clandestins de luxe accueillant des ministres en plein Paris, malgré la pandémie ? Après la diffusion d'un reportage de M6 sur le sujet et l'ouverture d'une enquête pénale, dimanche 4 avril, un organisateur qui évoquait la présence de ministres dans un restaurant clandestin s'est finalement rétracté, dimanche soir.

Cet organisateur interrogé par M6 affirmait en voix off déguisée : "J'ai dîné cette semaine dans deux ou trois restaurants qui sont soi-disant des restos clandestins, avec un certain nombre de ministres." Il a été identifié par plusieurs médias et internautes comme Pierre-Jean Chalençon, propriétaire du "Palais Vivienne" dans le centre de Paris.

Ce dernier, à travers un communiqué de son avocat adressé à l'AFP dimanche soir, a implicitement reconnu être cette source. Mais il a plaidé qu'il faisait seulement de "l'humour" et maniait "le sens de l'absurde" en assurant que des ministres participaient à de tels repas.

Une enquête pénale ouverte

Dans une vidéo datant février, Pierre-Jean Chalençon indiquait organiser dans sa résidence des "déjeuners ou dîners" avec le restaurateur Christophe Leroy. Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, "doit venir dîner prochainement", lançait également en février Pierre-Jean Chalençon. En réponse, Gabriel Attal a fait savoir qu'il avait "découvert cet extrait ce (dimanche) soir sur Twitter avec beaucoup d'étonnement". "Il ne connaît pas M. Chalençon et n'a évidemment jamais participé à un quelconque dîner ou (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi