Covid-19 : l'exécutif hésite à confiner, les médecins sonnent l'alarme

L’épidémie de coronavirus fait toujours rage en France. Le gouvernement voulait éviter de prendre de nouvelles mesures restrictives, mais il y a été contraint. Se dirige-t-on insidieusement vers un confinement qui ne dit pas son nom ? "Le mot confinement a été récusé par le chef de l’État lui-même, mais c’est vrai que par petites touches, il serre un peu plus la vis. C’est le cas avec l’interdiction des rassemblements de plus de six personnes en extérieur partout en France, qui pourront faire l’objet d’une amende", estime la journaliste Anne Bourse, en direct du ministère de la Santé, jeudi 25 mars. Un gouvernement hésitant Finalement, le gouvernement ne trancherait que s'il n’a plus du tout le choix. De leur côté, de nombreux experts et médecins expliquent que l’heure est grave, qu’il n’y a plus une minute à perdre et que des mesures drastiques doivent être prises très vite. Les Français, quant à eux, "doutent de plus en plus de la ligne de l’exécutif", ajoute Anne Bourse, jeudi midi.