Covid-19 : dans l'Eure, un robot désinfecte les salles d'un collège avec ses rayons UVC

Aves ses airs du fameux droïde R2-D2, on le croirait tout droit sortii d'un film de science-fiction. Le robot Lightstrike a pourtant déjà fait ses preuves. Crée aux Etats-Unis pour un usage strictement médical, le robot a trouvé un autre usage en cette période de pandémie. Il est utilisé deux fois par semaine, en l'absence des élèves, dans un collège de l'Eure. Un coût de 1200 euros par jour Equipé d'une lampe qui fonctionne grâce à la lumière pulsée, le robot flashe la salle du réfectoire 67 fois par seconde. Lightstrike fonctionnerait donc mieux qu'une désinfection par produits chimiques qui ne seraient efficaces qu'à 60%. Ses UVC neutralisent tous les virus sur une surface de 9m² en l'espace de 2 minutes. Financé par le département de l'Eure, le robot coûte 1200 euros chaque jour d'utilisation.