Covid-19 : dans l'Est, les «drive tests» rouvrent pour faire face à Omicron

·1 min de lecture

Devant la recrudescence des cas de Covid-19 liés au variant Omicron, les pharmacies, lieu privilégié depuis le début de la pandémie pour se faire tester, sont toutes prises d'assaut. Pour augmenter les cadences de tests, un genre de centre a été relancé par les autorités sanitaires : les "drive tests". Ceux qui le souhaitent peuvent se faire tester en restant dans leurs voitures. A Tomblaine, en Meurthe-et-Moselle, le "drive test" a rouvert ce lundi matin sur le parking du stade Marcel-Picot.

>> LIRE AUSSI - Pass vaccinal, fin de l'épidémie, médicament anti-Covid... Un infectiologue fait le point

Au volant de sa voiture, Manon, qui habite à quelques kilomètres du centre de test, n'a qu'à baisser sa vitre pour se faire dépister. "J'étais dans une pharmacie. Ils m'ont dit qu'ils ne prenaient pas à midi et ils m'ont conseillé d'aller au stade parce qu'ils faisaient du drive. Je trouve ça très pratique parce qu'on ne sort pas de la voiture. S'il fait froid en ce moment, ne pas sortir, c'est très bien."

Une attente au chaud qui limite les contaminations

Ce drive version Covid propose des tests antigéniques, des tests PCR et même salivaires pour les enfants . L'objectif, pour son responsable Thierry Pechey, c'est de désengorger les autres centres de dépistage. "Il suffisait de passer devant les pharmacies ou les labos ces derniers temps pour voir que la queue était parfois très longue. Dans la voiture, on limite au maximum les contaminations entre les professionnels et entr...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles