Covid-19 : l’Espagne rouvre ses plages et espère le retour des touristes

·1 min de lecture
L'Espagne a vu les arrivées s'effondrer de 77 % en 2020 après avoir accueilli 83,5 millions de visiteurs en 2019.
L'Espagne a vu les arrivées s'effondrer de 77 % en 2020 après avoir accueilli 83,5 millions de visiteurs en 2019.

Espoir d'une reprise économique d'un côté, précautions sanitaires de l'autre, et, au milieu, le Royaume-Uni. L'Espagne, deuxième destination touristique mondiale, rouvre grand ses portes et ses plages lundi aux touristes vaccinés dans l'espoir de relancer un secteur clé de son économie, dévasté par la pandémie. Bémol de taille, le pays est toujours considéré à risque par le Royaume-Uni, qui impose une quarantaine au retour à ses ressortissants, de quoi les dissuader de venir profiter du soleil espagnol. « L'Espagne est une destination sûre », a déclaré la ministre de la Santé Carolina Darias en affirmant que le pays était « en passe de retrouver son leadership touristique mondial » alors qu'il a vu les arrivées s'effondrer de 77 % en 2020, après avoir accueilli 83,5 millions de visiteurs en 2019.

À partir de lundi, les frontières espagnoles s'ouvrent à toutes les personnes vaccinées du monde entier. Autre assouplissement destiné à relancer le tourisme, les Européens non vaccinés, qui avaient déjà le droit de venir, mais devaient présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures, pourront désormais se contenter d'un test antigénique, beaucoup moins cher.

À LIRE AUSSIHôtels : chez soi en Grèce

Pour les professionnels du secteur, cette journée devrait signer le grand retour des touristes étrangers. José Luis Prieto, président de l'Union des agences de voyages (Unav), se prend ainsi à croire en une « reprise spectaculaire lundi ». Selon lui, les tour-opérateurs [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles