Covid-19: l'Espagne limite strictement les vols en provenance d'Afrique du Sud et du Brésil

S.B.-E.
·1 min de lecture
Le terminal 2 de l'aéroport El Prat de Barcelone, le 19 novembre 2020. - Pau Barrena - AFP
Le terminal 2 de l'aéroport El Prat de Barcelone, le 19 novembre 2020. - Pau Barrena - AFP

Le gouvernement espagnol a annoncé ce mardi une stricte limitation des vols en provenance d'Afrique du sud et du Brésil durant deux semaines en raison des craintes liées aux variants du coronavirus détectés dans ces deux pays.

Concrètement, à partir de mercredi, seuls les passagers provenant de ces deux pays et disposant de la nationalité espagnole ou andorrane, ou résidant en Espagne ou en Andorre pourront entrer en Espagne.

Une mesure prolongée "en fonction de la pandémie"

Une exception sera toutefois faite pour les passagers en transit qui n'auront pas le droit de sortir de l'aéroport et ne pourront pas rester plus de 24 heures, a précisé la porte-parole du gouvernement Maria Jesus Montero lors d'une conférence de presse.

Adoptée pour deux semaines, cette mesure, déjà prise par d'autres pays européens comme l'Allemagne, pourra être prolongée "en fonction de la pandémie", a-t-elle ajouté.

Depuis fin décembre, Madrid applique déjà des restrictions similaires aux arrivées en provenance du Royaume-Uni. Plus de 350 cas confirmés du variant britannique ont jusqu'ici été recensés en Espagne.

Une menace de réinfection plus grave avec les variants?

De nombreuses mutations du coronavirus ont été observées depuis son apparition, la grande majorité sans conséquence. Certaines peuvent toutefois lui donner un avantage pour sa survie, dont une plus grande transmissibilité.

Présents dans plusieurs dizaines de pays, les variants britannique, brésilien et sud-africain, plus transmissibles, pourraient faire augmenter le palier nécessaire pour assurer une immunité collective et, dans le cas du variant sud-africain, poser une menace de réinfection plus grave.

L'Espagne, un des pays européens les plus touchés par la pandémie, a recensé près de 60.000 décès et a dépassé les 2,8 millions de contaminations.

Article original publié sur BFMTV.com