Covid-19: les courbes et cartes pour comprendre pourquoi "la tendance n'est plus bonne"

Grégory Rozières
·Chef de rubrique Science et Environnement
·1 min de lecture
Covid-19: les courbes et cartes pour comprendre pourquoi "la tendance n'est plus bonne"

SCIENCE - Le 17 février dernier, le porte-parole du gouvernement rappelait que si l’épidémie de Covid-19 semblait stagner, voire décroître, il ne fallait surtout pas crier victoire et qu’un rien pouvait faire basculer la situation.

Justement, ces derniers jours, plusieurs indicateurs permettant de suivre l’évolution du coronavirus en France repartent à la hausse. Olivier Véran et Gabriel Attal ont tous les deux rappelé ce week-end que la tendance n’est “pas bonne” au niveau national.

Le lendemain, des mesures de restriction étaient annoncées pour les Alpes-Maritimes avec notamment un confinement les deux prochains week-ends. Et ce mardi 23 février, le premier ministre Jean Castex a annoncé “des mesures supplémentaires de freinage” à venir à Dunkerque. Pour comprendre ce qu’il se passe et l’inquiétude de l’exécutif, Le HuffPost vous propose de faire le point sur l’épidémie de Covid-19 en courbes et en cartes.

Les courbes globales du Covid-19 en France

Si l’on regarde les principaux indicateurs de suivi du coronavirus scrutés par le gouvernement, on voit que la tendance baissière s’est enrayée.

Voici une description des principaux indicateurs suivis:

  • Taux d’incidence: c’est le nombre de cas détectés pour 100.000 habitants. Il est très utile, car il donne un état des lieux de l’épidémie en quasi-temps réel (quelques jours de décalage pour l’apparition des symptômes, voire avant leur apparition pour les cas contacts). Mais il est dépendant des capacités de dépistage.

  • Taux de positivité: c’est le nombre de tests positifs par rapport aux tests totaux effectués. Il permet de “contrôler” le t...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.