Coronavirus: le variant japonais au microscope

Claire Tervé
·.
·1 min de lecture
Le nouveau variant japonais du Covid-19 est-il vraiment nouveau? (Photo prétexte prise à Tokyo, en janvier 2021 par REUTERS/Kim Kyung-Hoon) (Photo: Kim Kyung Hoon / Reuters)
Le nouveau variant japonais du Covid-19 est-il vraiment nouveau? (Photo prétexte prise à Tokyo, en janvier 2021 par REUTERS/Kim Kyung-Hoon) (Photo: Kim Kyung Hoon / Reuters)

COVID-19 - Après celui d’Afrique du Sud et le Britannique, voici le variant japonais du coronavirus. Le Japon cherche à isoler un nouveau variant du coronavirus, récemment détecté sur quatre personnes arrivées dans l’archipel en provenance du Brésil, afin de pouvoir l’analyser davantage, ont annoncé ce mardi 12 janvier les autorités locales.

L’isoler “pourrait prendre entre plusieurs semaines et plusieurs mois (...) donc il est difficile à l’heure actuelle de dire quand nous pourrons donner des détails” sur ce variant, a expliqué à l’AFP un responsable au sein du ministère nippon de la Santé. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a été prévenue de l’émergence de ce nouveau variant.

Est-il plus contagieux ou plus dangereux que d’autres variants déjà repérés dans le monde? Qu’a-t-il de différent? Si pour le moment de nombreuses questions restent sans réponse sur cette souche mutante, Le HuffPost fait le point sur ce que l’on sait.

Un variant japonais... ou brésilien?

On l’appelle le variant japonais, mais il pourrait être en réalité brésilien. Ce nouveau variant a été découvert à l’aéroport sur quatre passagers, deux adultes et deux enfants arrivés au Japon le 2 janvier en provenance du Brésil.

L’une de ces personnes, un homme d’une quarantaine d’années, a été hospitalisé par la suite au Japon en raisons de difficultés respiratoires, tandis qu’une femme et un des deux enfants, un garçon, ont développé des symptômes modérés, maux de tête, mal de gorge et fièvre. La quatriè...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.