Covid-19 : l'Autriche choquée par le suicide d'une médecin harcelée par des anti-vax

© FOTOKERSCHI.AT / APA-PictureDesk / APA-PictureDesk via AFP

Du président à des milliers d'anonymes, l'Autriche pleure une médecin qui s'est suicidée après avoir reçu des menaces d'anti-vax sur les réseaux sociaux, un cas qui met en lumière le harcèlement visant les scientifiques du Covid . À Vienne, les cloches de la cathédrale Saint-Etienne ont retenti cette semaine et des bougies ont formé une "mer de lumières" contre "la violence psychologique" et "la terreur" en ligne.

100.000 euros pour garantir la sécurité de ses patients

Lisa-Maria Kellermayr, 36 ans, a été découverte sans vie vendredi 29 juillet dans son cabinet de Haute-Autriche (nord). Des lettres d'adieu ont été retrouvées et l'autopsie pratiquée à la demande de ses proches a confirmé la thèse du suicide. Dans un message publié fin juin sur son site internet professionnel, elle avait annoncé l'arrêt jusqu'à nouvel ordre des consultations.

"Depuis plus de sept mois, nous recevons à intervalles irréguliers des menaces de mort de la part des milieux opposés aux mesures Covid et aux vaccinations", avait-elle écrit. Elle disait avoir "investi plus de 100.000 euros" pour garantir la sécurité de ses patients, et évoquait une situation intenable.

Des menaces reçues en ligne

"Je suis à bout de nerfs, je suis menacée d'insolvabilité", confiait-elle dans la presse. En appui de ses dires, elle avait diffusé des messages d'un internaute menaçant de se faire passer pour un patient avant de commettre un carnage contre elle et son personnel. Lisa-Maria Kellermayr avait été prise pour cible ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles