Covid-19: l'Australie met un terme au dispositif de soutien aux salaires

·2 min de lecture

L'Australie stoppe son programme « JobKeeper », destiné à soutenir les salariés victimes des mesures de confinement décidées l'an dernier en raison de la crise sanitaire. Les syndicats jugent la décision « cruelle ».

« JobKeeper » a été « une bouée de sauvetage économique », fait valoir le ministre australien des Finances Josh Frydenberg. Le dispositif a permis de « sauver des vies et de préserver les moyens de subsistance » de nombreux foyers australiens touchés par la crise sanitaire.

Le programme avait été annoncé en mars 2020 dans la foulée d'un confinement national qui avait entraîné des milliers de suppressions d'emplois. Il impliquait initialement le versement à certains employés de 1 500 dollars australiens (971 euros) toutes les deux semaines via leur employeur.

Au plus fort de la crise, près de quatre millions d'employés en ont bénéficié. Les autorités ont prolongé le dispositif à deux reprises au cours des douze derniers mois, tout en réduisant le montant des prestations.

Plus de 100 000 travailleurs menacés

C'est désormais terminé. Le chômage ayant depuis reflué pour retrouver son niveau d'avant la crise, le gouvernement a décidé de mettre un terme à un programme qui n'avait, selon lui, pas vocation à durer. Le taux de chômage, qui était monté à 7,5 % en juillet, est retombé à 5,8 % en février. Le ministère des Finances estime toutefois qu'entre 100 000 et 150 000 personnes pourraient perdre leur emploi du fait de la fin de « JobKeeper ».

Les syndicats, eux, jugent l'arrêt de la mesure prématuré. Citée par l'AFP, la présidente du Conseil australien des syndicats, Michele O'Neil, rappelle que l'avenir demeure incertain pour un 1,1 million de travailleurs. D'autant que beaucoup ont dû accepter depuis la crise des baisses de salaires ou des diminutions du nombre d'heures travaillées. « Arrêter JobKeeper alors que tant de personnes continuent d'en dépendre est à la fois cruel et contre-productif pour ce qui est de la reprise économique », a-t-elle déclaré.

Après une récession au premier semestre 2020, l'économie australienne a rebondi pour enregistrer au quatrième trimestre une croissance de 3,1 %.

À lire aussi : Coronavirus: l'Australie et Singapour envisagent une «bulle de voyage» entre eux