Covid-19 : l'Aube, le Rhône et la Nièvre touchés par de nouvelles mesures restrictives

Face à la flambée de l’épidémie, le gouvernement étend les restrictions qui touchaient alors 16 départements au Rhône, à la Nièvre et à l’Aube. C’est ce qu’Olivier Véran, ministre de la Santé, a annoncé, jeudi 25 mars au soir. Toutefois, pas de confinement généralisé ni de fermeture d’écoles à l’horizon. "Un confinement généralisé, vous le savez, c’est un niveau de contrainte extrême, pour des Français épuisés de lutter sans relâche depuis un an", a notamment déclaré le ministre. Jean Castex très inquiet Cependant, Jean Castex, qui se trouvait en déplacement à l’hôpital de Melun, en Seine-et-Marne, jeudi après-midi, n’a pas caché sa grande inquiétude face à la virulence du coronavirus dans l’Hexagone. "Cette situation, elle est extrêmement préoccupante, avec une troisième vague qui frappe notre pays, en particulier l’Île-de-France", a-t-il affirmé. En outre, pour les épidémiologistes, il faut prendre les devants et agir davantage. "Aujourd’hui, les mesures qui ont été prises l’ont été dans les territoires les plus touchés. Maintenant, il faut éviter que des territoires ne basculent comme les Hauts-de-France ou l’Île-de-France", estime Philippe Amouyel, professeur de santé publique au CHU de Lille (Nord).