Covid-19 : l'armée accélère aussi sa campagne de vaccination

Il est 8 heures, mardi 6 avril, et à l’hôpital militaire Bégin, les équipes commencent à s’activer à l’approche de l’arrivée des premiers patients vers 8h30. “Effectivement, on a des infirmiers qui viennent d’arriver et ils sont en train de voir la répartition des patients par box de vaccination et identifier le volume à faire aujourd’hui, à peu près 250 rendez-vous", explique le général Vincent Duverger, médecin-chef de l’hôpital d’instruction des armées Bégin. Beaucoup de seconde injection lundi “Les patients sont accueillis par des secrétaires. Beaucoup de rappels sont prévus aujourd’hui, donc ce sera plus fluide puisqu’ils ont déjà reçu une injection. Au fil des jours, ce seront des personnes qui viendront pour une première injection”, précise le médecin militaire en direct au micro de France Télévisions. Un tel dispositif est mis en place dans six autres hôpitaux militaires. Objectif : 50 000 vaccinations par semaine.