Covid-19 : l'Angleterre ambitionne un retour à la normale fin juin

·2 min de lecture

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a dit lundi ambitionner un retour à la quasi normale pour l'été, en présentant une stratégie de déconfinement qu'il veut "prudente" mais "irréversible" et qui commencera par la réouverture des écoles début mars.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a dit lundi ambitionner un retour à la quasi normale pour l'été, en présentant une stratégie de déconfinement qu'il veut "prudente" mais "irréversible" et qui commencera par la réouverture des écoles début mars. Ne pas se précipiter pour éviter de devoir resserrer la vis: accusé jusqu'ici d'une gestion chaotique de la pandémie de coronavirus, en confinant trop tard et déconfinant trop vite, le dirigeant a détaillé un plan de sortie de crise en quatre grandes étapes.

"Nous ne pouvons persister indéfiniment avec des restrictions qui affaiblissent notre économie, notre bien-être mental et physique, et les opportunités de vie pour nos enfants", a expliqué Boris Johnson devant les députés. "C'est pourquoi il est essentiel que cette feuille de route soit prudente mais aussi irréversible".

Près de 121.000 morts

Pays d'Europe le plus endeuillé avec près de 121.000 morts, le Royaume-Uni s'est confiné pour la troisième fois en début d'année, face à une explosion de l'épidémie due à un variant plus contagieux apparu dans le sud de l'Angleterre, qui a conduit les hôpitaux au bord de la submersion. Selon un calendrier décidé dans chacune des nations, le pays s'apprête désormais à relâcher un peu la vis, les restrictions et la campagne de vaccination massive ayant entraîné une baisse des contaminations, des hospitalisations et des décès.

En Angleterre, nation la plus peuplée avec 56 millions d'habitants, les écoles seront les premières à rouvrir le 8 mars, avec des tests réguliers dans les établissements secondaires.

Dès le 29 mars, la consigne de rester à la maison sera levée et les rassemblements en extérieur, limités à six personnes ou deux foyers différents, seront autorisés. Les(...)


Lire la suite sur Paris Match