Covid-19 : un lanceur d'alerte porté disparu à Wuhan

Depuis le début de l'épidémie, il sillonnait Wuhan (Chine) téléphone portable à la main. Chen Qiushi, un ancien avocat devenu journaliste indépendant, enquêtait sur la crise du Covid-19. Sur les réseaux sociaux, il n'hésitait pas à critiquer la gestion des autorités. Mais depuis le 6 février, il n'a plus donné signe de vie. Le soir de sa disparition, sa mère, inquiète, lance un appel aux habitants de Wuhan pour l'aider à retrouver son fils. La police chinoise l'a depuis informée qu'il avait été placé en quarantaine sans plus de détails. Le nombre de nouveaux cas serait en baisse La liberté de ton de ce lanceur d'alerte gênait-elle Pékin ? Le président Xi Jinping qui s'affichait dans un hôpital de Pékin il y a deux jours s'est félicité mercredi 12 février d'une évolution positive selon lui de l'épidémie. Le nombre de nouveaux cas serait en baisse depuis trois jours.