Covid-19 : l'Allemagne ne sera finalement pas confinée pour Pâques

La chancelière allemande Angela Merkel a demandé pardon à la population mercredi 24 mars. C’est un mea culpa historique salué mercredi après-midi par une grande partie de la presse allemande. Des mots forts et rares de la part d’une chef de gouvernement qui reconnait ses erreurs. Elle a admis que son plan de confinement pour Pâques n’était pas applicable juridiquement. Merkel quitte le pouvoir cet automne Elle était sous le feu des attaques des commerçants, des chefs d’entreprise, des religieux, des scientifiques et même de son propre gouvernement. Angela Merkel a donc rétropédalé et avoué ses difficultés à gérer cette troisième vague de l’épidémie de coronavirus. Sa gestion de la crise est de plus en plus attaquée, elle qui doit quitter le pouvoir à l’automne connait une dernière ligne droite compliquée. Il y a un an, l’Allemagne était montrée en exemple pour sa gestion.