Covid-19 : l'Algérie va rouvrir partiellement ses frontières "début juin"

·1 min de lecture

Après plus d'un an de fermeture liée à la pandémie de Covid-19, l'Algérie va rouvrir partiellement ses frontières "dès début juin", a annoncé dimanche la présidence dans un communiqué.

L'Algérie va rouvrir partiellement ses frontières "dès début juin", après plus d'un an de fermeture en raison de la pandémie de Covid-19, a annoncé dimanche 16 mai la présidence dans un communiqué.

"Après la présentation des recommandations (...), le Conseil des ministres a approuvé des propositions en faveur d'une ouverture partielle des frontières terrestres et aériennes algériennes dès début juin", indique le communiqué.

Cette réouverture débutera par "un plan de cinq vols quotidiens de et vers les aéroports d'Alger, de Constantine et d'Oran", les plus grandes villes du pays, à partir du 1er juin, précise le texte publié à l'issue du Conseil des ministres dominical. Elle s'opérera dans le "strict respect" des mesures préventives contre le Covid-19.

Plusieurs millions d'Algériens de l'étranger ont dû composer avec la fermeture des frontières et la suspension des vols commerciaux et des liaisons maritimes, décidées le 17 mars 2020.

Depuis, les autorités ont organisé des vols de rapatriement pour leurs ressortissants, sous conditions, mais ces derniers ont été suspendus le 1er mars en raison de l'émergence du variant anglais, fin février, en Algérie.

La fermeture prolongée des frontières a déclenché des mouvements de protestation, sinon de colère, au sein de la nombreuse diaspora algérienne, en particulier en France.

Avec AFP

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles