Covid-19 : un laboratoire accusé d'avoir mal mené des essais sur le vaccin Pfizer

·1 min de lecture

Un sous-traitant du groupe pharmaceutique Pfizer, chargé de mener une petite partie des essais cliniques de son vaccin contre le Covid-19, a commis de nombreux manquements lors de ces tests, selon un article du British Medical Journal qui cite une ancienne employée. Le groupe texan Ventavia, spécialisé dans la tenue d'essais cliniques et chargé l'an dernier par Pfizer d'évaluer l'efficacité de son vaccin anti-Covid, a notamment "falsifié des données" et "tardé à assurer le suivi d'effets secondaires", selon cet article publié mardi.

Une petite partie des 44.000 personnes testées

Ventavia ne jouait qu'un petit rôle dans les essais de ce vaccin, développé par Pfizer avec l'allemand BioNTech. Le groupe texan a mené des tests auprès d'un millier de personnes, alors que le vaccin a, au total, été évalué sur environ 44.000 personnes à travers le monde. Ces essais, témoignant d'une efficacité particulièrement élevé, ont conduit à l'autorisation du vaccin dans de nombreux pays, comme les Etats-Unis et les pays de l'Union européenne.

La source principale de l'article du BMJ est une ancienne employée de Ventavia, Brook Jackson, qui y a travaillé pendant deux semaines lors des essais du vaccin Pfizer/BioNTech, avant d'être licenciée. Brook Jackson dit avoir été témoin de nombreux manquements. Parmi ces derniers, elle accuse notamment Ventavia d'avoir, par ses inconséquences en matière d’étiquetage, compromis l'attribution en double aveugle du vaccin. Cette procédure est essentielle pour...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles