Covid-19: la Belgique se reconfine à son tour

Lucie Oriol
·Journaliste au HuffPost
·2 min de lecture
Une passante dans les rues de Bruxelles le 28 octobre 2020 (Xinhua/Zheng Huansong via Getty Images) (Photo: Xinhua News Agency via Getty Images)
Une passante dans les rues de Bruxelles le 28 octobre 2020 (Xinhua/Zheng Huansong via Getty Images) (Photo: Xinhua News Agency via Getty Images)

CORONAVIRUS - La deuxième vague de coronavirus continue de déferler sur l’Europe et de pousser les gouvernements à de nouvelles restrictions. Alors que la France a débuté ce vendredi 30 octobre son deuxième confinement, le gouvernement belge a annoncé en début de soirée de nouvelles mesures similaires. Elles entreront en vigueur dès ce lundi 2 novembre et ce jusqu’au 13 décembre.

Le Premier ministre Alexander De Croo a décidé un “confinement plus sévère”, évoquant “des mesures de la dernière chance” pour tenter de ralentir le virus.

L’épidémie de nouveau coronavirus progresse extrêmement vite outre-quiévrain, où le nombre de cas pour 100.000 habitants est de plus du double de celui de la France, aux alentours de 900 début octobre, contre 400 en moyenne dans l’Hexagone. La Belgique compte désormais plus de malades du coronavirus hospitalisés qu’au pic de la première vague, au début du printemps.

“Notre pays se trouve dans un état d’urgence sanitaire. La pression dans les hôpitaux est immense et le personnel soignant livre des efforts surhumains pour sauver des vies chaque jour”, a alerté Alexander De Croo tout en louant un confinement “qui permet aux usines de tourner, qui permettra de rouvrir les écoles prudemment après le 15 novembre, et qui ne laissera pas les gens plonger dans l’isolement”.

Fermetures et relations sociales limitées

De fait, dès la semaine prochaine l’ensemble des commerces non-essentiels devront être fermés au public mais pourront fonctionner sur le mode de la livraison et des achats à distance. Les supermarchés ouverts ne pourront vendre que des produits essentiels.

Concernant les relations sociales, “une seule visite proche est autorisée, à la maison. Exception pour les personnes isolées: une personne de plus est permise”, détaille la RTBF qui liste ces nouvelles mesures. Comme en France, le télétravail devient la règle partout où c’est possible, mais les entreprises qui ne seront pas en mesure de le mettre en place pourront continuer de travailler en respectant les gestes barrière. Quant au couvre-feu, il est maintenu entre minuit et 5 heures du matin. Les rassemblements dans l’espace public restent limités à quatre personnes.

En matière d’école, la Belgique a repoussé la rentrée scolaire au 16 novembre. Suivant le niveau dans l’éducation, plusieurs modalités sont envisagées, En présentiel et en distanciel pour le secondaire, mais complètement à distance pour l’enseignement supérieur jusqu’à mi-décembre.

Les lieux de cultes restent ouverts mais les obsèques sont limitées à 15 personnes.

Les coiffeurs et autres professions de contact, tout comme les zoos et centres de vacances doivent baisser le rideau. Une première évaluation des mesures concernant les commerces non-essentiels sera faite le 1er décembre.

À voir également sur Le HuffPost: Le reconfinement avant Noël, nouveau coup dur pour ces libraires

LIRE AUSSI

Annie Cordy, anoblie par le roi de Belgique, avait un blason qui disait tout d'elle

Le roi de Belgique a rencontré pour la première fois la fille illégitime de son père

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.