Covid-19: l’Union européenne veut mettre en service son «passeport vert» d’ici l’été

·1 min de lecture

Pour sauver la saison touristique, l’Union européenne veut faciliter les voyages cet été et veut mettre en service un « passeport vert », a annoncé dimanche 14 mars le commissaire au Marché intérieur Thierry Breton. Ce certificat sanitaire sera créé d’ici juin, mais son principe n’est pas encore arrêté, et il est déjà sous le feu des critiques.

Avec notre correspondante à Bruxelles, Laxmi Lota

Il s’agit d’un certificat sanitaire. Ce « passeport » sera présenté mercredi 17 mars, mais fait déjà l’objet de critiques : comment respecter le secret médical, notamment ? Selon Thierry Breton, le commissaire européen au Marché intérieur, le document pourrait indiquer si la personne est vaccinée contre le Covid-19.

Mais on y lira aussi si le voyageur concerné a déjà guéri récemment du coronavirus. Troisième possibilité, le résultat négatif à un test Covid-19 y sera inscrit.

Ce « passeport vert » pourra exister soit sous forme électronique, soit papier. Un document traduit dans la langue du pays de son propriétaire et en anglais, valable dans tous les États de l’UE.

Objectif : « Préserver la saison touristique estivale », affirme Thierry Breton. « On travaille pour que ce soit fait avant fin juin », précise le commissaire européen.

D’autres pays, comme les États-Unis, ainsi que l’association internationale du transport aérien, réfléchissent à ce même type de document.