Covid-19 : l’Union européenne lance une offensive juridique contre AstraZeneca

C’est une nouvelle étape dans le bras de fer entre l’Union européenne et AstraZeneca. "Le laboratoire a violé les termes du contrat selon la Commission européenne", précise Julien Gasparutto, correspondant à Bruxelles (Belgique) pour France Télévisions. Les livraisons ne sont pas à la hauteur des promesses, seules 30 millions de doses ont été livrées au premier semestre, quatre fois moins que ce qui était attendu. "Il y a un mois, la Commission européenne avait envoyé une lettre au groupe pour tenter de le mettre en garde et pour trouver une solution à l’amiable. Les réponses apportées par le laboratoire anglo-suédois ne sont pas satisfaisantes. L’Europe passe à l’étape supérieure", développe le journaliste. Une bataille juridique de plusieurs mois L’Union européenne lance donc une action en justice dans le but de récupérer les 300 millions de doses prévues dans le contrat initial, avec, par exemple, la possibilité de faire appel à d’autres usines du groupe. Mais aussi afin d’obtenir des compensations si les doses ne sont pas livrées. "Astra Zeneca regrette cette procédure qu’elle juge sans fondement. Le laboratoire assure qu’il livrera 50 millions de doses aux Européens d’ici la fin avril, et qu’il a toujours respecté le contrat", conclut Julien Gasparutto. Cette bataille juridique pourrait durer plusieurs mois.