Covid-19: l’Italie met fin au passe sanitaire et à la plupart des restrictions

Ce 1er mai était une journée très attendue pour les Italiens : le gouvernement a levé une partie des restrictions sanitaires avec la fin du passe sanitaire et surtout celle du port du masque obligatoire dans les bars, les restaurants ou les supermarchés. Un soulagement pour de nombreux habitants de la péninsule qui avait imposé un usage très rigoureux du passe.

Avec notre correspondant à Rome, Éric Sénanque

Dans ce bar situé non loin du Vatican, les habitués comme Gianluca ont le sourire ce samedi matin : cela en est désormais fini du masque obligatoire à l’intérieur. « Moi, je travaille dans le tourisme et, après deux années d’obscurité, je suis heureux que tout soit redevenu comme avant, témoigne Gianluca. On attendait ça depuis longtemps, l’Italie est l’un des premiers pays à avoir adopté le passe sanitaire et il a été très restrictif. Donc oui, c’est vraiment un jour que l’on attendait avec impatience. »

Wilson, le patron du bar, est lui aussi soulagé, d’autant que les touristes sont revenus en masse à Rome ces dernières semaines : « Finalement, on voit la lumière au bout du tunnel, c’était vraiment le moment d’aller de l’avant. Beaucoup de clients n’y croient pas encore et me demandent s’ils peuvent enlever leur masque. »

Le masque maintenu dans les transports et au cinéma

Fini le masque dans les bars, les restaurants ou les commerces ainsi que dans la plupart des lieux de travail… Plus besoin non plus de montrer un passe sanitaire pour voyager vers l’Italie. Le port du masque FFP2 reste toutefois de mise pour les transports ou pour se rendre au cinéma.

Le gouvernement italien a assuré avoir fait « confiance aux citoyens », mais reste néanmoins sur ses gardes car l’épidémie n’est pas enrayée. Ainsi, les concerts prévus ce 1er mai, même à l’extérieur, devront se faire avec un masque dans la poche à revêtir au cas où les foules soient trop compactes.

À lire aussi : Covid-19: BA.4 et BA.5, les nouvelles souches d’Omicron surveillées de près par l’OMS

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles