Covid-19 : l’inquiétante progression des variants dans le Nord et en Moselle

Depuis plusieurs jours, les départements du Nord et de la Moselle font face à une progression inquiétante des variants britannique et sud-africain du Covid-19. Conséquence, les vaccinations se sont enchaînées samedi 13 et dimanche 14 février en Moselle, où, chaque jour, une centaine de nouveaux cas de ces variants sont détectés. Une famille n’a pas hésité à parcourir une centaine de kilomètres pour rejoindre un centre de vaccination rouvert en urgence à Forbach (Lorraine). Les services de réanimation saturés dans le Nord Le renforcement de la vaccination est couplé à un dépistage accentué dans la région. Des mesures insuffisantes pour certains. "Le dépistage était déjà assez bon en Moselle, je pense qu’il aurait fallu aller un peu plus loin", estime un homme. Dans le Nord, c’est la progression du variant britannique qui inquiète. Dès lundi 15 février, les horaires des écoles de la région de Dunkerque ont été aménagés pour éviter les attroupements. Dans les hôpitaux du département, les services de réanimation sont saturés.