Covid-19 : l’Inde bat un triste record mondial

·1 min de lecture

L'Inde paie un lourd tribut à la crise du Covid-19. Confrontée à une deuxième vague exceptionnelle par son ampleur, le pays affiche un record mondial de près de 315.000 nouveaux cas de contamination au Covid-19 en 24 heures. Cette recrudescence exponentielle en Inde, avec près de 3,5 millions de nouvelles contaminations depuis le début avril, est notamment imputée à une "double mutation" du virus et à des événements de masse, comme la fête religieuse hindoue Khumb Mela qui draine des millions de dévots depuis janvier.

Confrontés à une pénurie d'oxygène, plusieurs hôpitaux et cliniques de New Delhi, confinée pendant une semaine, ont lancé un appel désespéré au gouvernement central pour qu'il fournisse d'urgence des réserves afin d'alimenter des centaines de patients placés sous ventilateur. Les hôpitaux de l'État du Maharashtra (Ouest), et de sa capitale surpeuplée, Bombay, épicentre de la poussée de coronavirus, connaissent également de graves pénuries. Vingt-deux malades sont morts dans un hôpital de Nashik, en raison d'une coupure d'alimentation en oxygène de ventilateurs pendant une demi-heure.

>> A lire aussi - Record de cas de Covid-19 en Inde, confinement à New Delhi, "au point de rupture"

"La plupart des patients sont renvoyés chez eux parce que nous n'avons pas assez d'oxygène et de Remdesivir pour les traiter", a expliqué à l'AFP mercredi Harish Krishnamashar, un médecin de Bangalore (Sud). Les cimetières et les crématoriums de l'Inde sont pris de court par le nombre croissant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Absent depuis 15 ans tout en étant payé : l’employé de l’hôpital bat en un record en Italie
La récolte de vin 2021 de la France amputée d’un tiers à cause du gel ?
Une entreprise cherche un testeur de cannabis à plein temps
Nantes : un médicament efficace contre le Covid autorisé cet été ?
Bonne nouvelle face au Covid-19 : nos anticorps sont capables de tuer le virus