Covid-19 : l’Auvergne-Rhône-Alpes, région la plus touchée par la deuxième vague

Surchargé, l’hôpital de Chambéry (Savoie) a déjà commencé les transferts de patients atteints de la Covid-19. En moins d’une semaine, 14 d’entre eux ont dû être déplacés vers d’autres établissements hospitaliers. Celui de Chambéry comptabilise actuellement 250 patients hospitalisés et a enregistré 50 décès la semaine précédente, plus que sur l’ensemble de la première vague de l’épidémie. Pour les soignants, c’est l’incompréhension.Pas d’explications au phénomène "Les gens ne respectent pas moins les gestes barrières qu’ailleurs, l’hôpital travaille comme les autres, donc nous n’avons pas d’explications pour l’instant", reconnaît le Dr Olivier Rogeaux, infectiologue. Au centre hospitalier de Riom, près de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), 75 agents ont été testés positifs, et certains continuent à travailler. Épargnée avant l’été, la région Auvergne-Rhône-Alpes est désormais l’épicentre de la deuxième vague.