Covid-19. L’Afrique pourrait fabriquer ses propres vaccins, à condition que Big Pharma la laisse faire

·1 min de lecture

Les laboratoires africains sont d’ores et déjà en capacité technique de fabriquer des vaccins contre le Covid-19. Seulement voilà, note Quartz Africa, cela ne sera possible que si “Big Pharma réduit sa résistance” à ces initiatives locales.

Alors que le monde est aux prises avec le variant Omicron, un récent rapport de Human Rights Watch (HRW) indique que plus de 100 entreprises peuvent produire les injections d’ARN messager (ARNm) requises, rapporte Quartz Africa. Parmi ces entreprises, huit sont africaines : elles se trouvent en Égypte, au Maroc, au Sénégal, en Afrique du Sud et en Tunisie.

L’Afrique laissée-pour-compte vaccinale

Pourtant, fait remarquer le site d’actualité, l’industrie pharmaceutique n’a cessé d’affirmer que seules quelques entreprises dans le monde sont capables de fabriquer des vaccins contre le Covid-19. Derrière cet argument visiblement infondé, il y a de simples questions financières de brevet. “Pfizer, BioNTech et Moderna [les trois sociétés pharmaceutiques qui commercialisent des vaccins anti-Covid] s’accrochent à la propriété intellectuelle qui leur a rapporté des milliards”, note Quartz Africa.

Des voix militantes en Afrique estiment donc que ces entreprises devraient transférer cette technologie à des fabricants capables de fournir une protection urgente contre le virus pour des millions de personnes.

À lire aussi: Covid-19. Face à la déferlante Omicron, Biden refuse de “paniquer” quand l’Europe serre la vis

L’Afrique reste largement dépendante d’une politique de dons de vaccins alors qu’elle aurait largement les capacités et les moyens de produire ces mêmes vaccins.

Jusqu’à présent, c’est dans le cadre du programme Covax, en partie dirigé par l’OMS, que

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles