Covid-19: l'élargissement de la dose de rappel aux moins de 50 ans "étudié prochainement" par le gouvernement

·1 min de lecture
Le ministre de la Santé Olivier Véran, à Paris le 26 août 2021 - STEPHANE DE SAKUTIN © 2019 AFP
Le ministre de la Santé Olivier Véran, à Paris le 26 août 2021 - STEPHANE DE SAKUTIN © 2019 AFP

Après la recommandation de la Haute Autorité de Santé d'élargir la campagne de rappel vaccinal aux plus de 40 ans, le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, a annoncé, ce vendredi, sur Twitter que "cet élargissement du rappel aux moins de 50 ans (serait) étudié prochainement" par le gouvernement.

Avant d'être mise en place, cette mesure doit en effet passer par une décision politique. Mais, il y a en réalité peu de place au doute. "Il faudra ouvrir la dose de rappel aux personnes pour lesquelles elle est efficace", a insisté Emmanuel Macron lors d'un déplacement dans le nord plus tôt dans la journée.

Le ministre a par ailleurs rappelé qu'à partir du 1er décembre, les 50-64 ans doublement vaccinés contre le Covid-19 depuis au moins six mois pourraient bénéficier d'une troisième dose.

Depuis le 23 août, les personnes de plus de 65 ans ou présentant des comorbidités et pouvant justifier d'une dernière dose de vaccin administrée minimum six mois auparavant, sont éligibles à cette dose de rappel. Le 6 octobre, la HAS avait élargi cette recommendation à tous les professionnels prenant en charge ces personnes vulnérables.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles