Covid-19: Johnson & Johnson fait marche arrière sur l’exportation de vaccins fabriqués en Afrique

·1 min de lecture

Les doses de vaccin Johnson & Johnson produites en Afrique du Sud seront désormais prioritairement distribuées au continent africain. Un arrangement permettait jusqu’à présent à l’Europe d’importer les doses produites dans le sud du pays. Une décision officialisée jeudi 2 septembre 2021, lors d’une conférence de presse de l’Union africaine, alors que le continent fait face à des problèmes d’approvisionnement et peine à vacciner sa population.

Avec notre correspondante à Johannesburg, Claire Bargelès

Alors que moins de 3% de la population africaine est pour l’heure entièrement vaccinée, l’accord qui poussait l’entreprise sud-africaine Aspen à exporter ses doses hors du continent était vertement critiqué. Un peu moins de 20 millions de doses de Johnson & Johnson, assemblées et conditionnées dans cette usine de Port-Elizabeth, ont été expédiées vers l’Europe, selon Strive Masiyiwa, envoyé spécial de l’Union africaine.

Cet accord est désormais suspendu, et « tous les vaccins produits par Aspen resteront en Afrique et seront distribués à l'Afrique », a-t-il précisé. De plus, les doses déjà exportées et pour l’instant stockées seront rendues. L’Union européenne s’est également engagée à donner 200 millions de doses à l’UA d’ici la fin du mois de décembre.

Le contrat qui lie l’entreprise sud-africaine au géant américain Johnson & Johnson pourrait par ailleurs changer de nature, a également ajouté Strive Masiyiwa : Aspen pourrait produire le vaccin sous licence, et non plus en sous-traitance, et avoir donc le contrôle sur le produit final et sa distribution, à l’image du Serum Institute en Inde.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles