Covid-19 : les jeunes davantage touchés par la troisième vague

France 2
·1 min de lecture

À Rouen (Seine-Maritime), le plus jeune patient Covid-19 du service de réanimation du CHU a seulement 47 ans. "On a des gens qui sont hospitalisés de plus en plus jeunes, et grosso modo notre moyenne d'âge a baissé probablement d'une petite dizaine d'années", explique le Dr. Christophe Girault, médecin intensif et réanimateur. Pour les soignants, le responsable est tout trouvé : le variant anglais.

L'an dernier, l'âge médian des patients en réanimation en France était de 65 ans, il est désormais de 63 ans. Alors que les patients de 70 à 79 ans sont moins nombreux qu'en novembre, les 30-49 ans et les 50-69 ans ont augmenté. Les jeunes mettraient également parfois plus de temps à se rendre compte que leur état empire. "[Ils] restent à la maison, parce qu'ils ont l'impression que ça va malgré tout, et finalement arrivent à l'hôpital lorsque vraiment ils n'en peuvent plus", note le Pr. Bruno Mégarbane, chef du service de réanimation de l'hôpital Lariboisière (Paris).

Spécificités de la troisième vague

Cette troisième vague est différente pour plusieurs raisons. Selon Damien Mascret, médecin et journaliste pour France Télévisions, en duplex depuis son domicile, jeudi 25 mars, tout d'abord car "les réanimations sont saturées", ce qui ne permet "pas de marge de manœuvre". "Les gens qui rentrent en réanimation ne sortent pas le lendemain, ils restent en moyenne deux semaines, trois semaines, parfois plus", ajoute le médecin. Enfin, si "grâce à la vaccination, il y a moins de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi