Covid-19 : Jean-Michel Blanquer se veut rassurant sur la tenue des épreuves du baccalauréat prévues en juin

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

"La situation sanitaire devrait être normalement plus détendue en juin", avance Jean-Michel Blanquer, dans les colonnes du Parisien (abonnés), dimanche 14 mars. Le ministre de l'Education nationale a l'espoir que l'évolution de la situation sanitaire permettra la tenue "dans des conditions normales" du bac de Français, des épreuves de philosophie et du grand oral.

>> Covid-19 : suivez les dernières infos sur la pandémie dans notre direct

En janvier, le ministre de l'Education avait dû annuler, pour les élèves de Terminale, les premières épreuves de spécialité du nouveau baccalauréat prévues en mars, au profit du contrôle continu. "Le remplacement des épreuves de mars au profit du contrôle continu, c'est une décision que j'ai dû prendre en janvier compte tenu des conditions sanitaires. Comme cela, tout leur travail jusqu'à juin sera pris en compte dans leur note du Bac", plaide Jean-Michel Blanquer.

"Il y a des vertus au contrôle terminal qui solennise une évaluation, et des vertus au contrôle continu qui valorise l'effort permanent", ajoute le ministre , interrogé sur la crainte de certains lycéens de voir leur diplôme dévalué en raison du passage au contrôle continu.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi