Covid-19: Jean Castex appelle à "ne pas se moquer des gens qui ont peur du vaccin"

·1 min de lecture
Jean Castex, Premier ministre - Guillaume Souvant - AFP
Jean Castex, Premier ministre - Guillaume Souvant - AFP

Au lendemain d'un huitième week-end de mobilisation contre le pass sanitaire, Jean Castex a rappelé qu'il ne fallait pas se moquer de ceux qui protestent contre les mesures de lutte contre le Covid-19.

"Dans les antivax, il y a des gens qui ne savent pas, qui ont la trouille et il ne faut jamais se moquer des gens qui ont peur", a déclaré le Premier ministre sur le plateau de On est en direct.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Pour les rassurer, Jean Castex préconise de l'écoute, de l'empathie, mais surtout de la pédagogie.

"Il est de notre responsabilité d’expliquer la réalité. Ce qui a des effets secondaires graves, on en est sûr, c’est la Covid. Jamais aucun vaccin n’a fait l’objet d’une surveillance aussi étroite et dans tous les pays que les vaccins contre la Covid", a-t-il insisté.

"On a parfaitement le droit de manifester"

Face aux antivax et aux anti-pass sanitaire, il pose cependant des lignes claires et fait la distinction entre l'exercice du droit de manifester, et les dérives observées chez certains.

"On a parfaitement le droit de manifester, on a parfaitement le droit d’être contre le vaccin ou contre le pass sanitaire en République et en démocratie. Mais on n’a pas le droit de se servir de ces motifs pour tenir des propos antisémites. On n’a pas le droit, au motif qu’on est antivax, d’aller incendier des centres de vaccination", a insisté Jean Castex.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles