Covid-19: Israël teste les enfants pour étudier les anticorps des non-vaccinés

·2 min de lecture

Israël a lancé dimanche une campagne de tests sérologiques anticoronavirus pour les enfants de trois ans et plus afin d'étudier les anticorps développés par les jeunes non vaccinés

Israël a lancé dimanche une campagne de tests sérologiques anticoronavirus pour les enfants de trois ans et plus afin d'étudier les anticorps développés par les jeunes non vaccinés à la veille de la rentrée scolaire.

Malgré l'augmentation du nombre de contaminations dans le pays liée au variant Delta, le gouvernement israélien veut éviter de reporter la rentrée des classes, prévue le 1er septembre. Israël a commencé la vaccination des enfants de plus de 12 ans et cette campagne de tests sérologiques est destinée aux enfants âgés entre 3 et 12 ans. Selon le ministère de l'Education, ces tests permettront d'étudier les anticorps développés par ces enfants s'ils ont déjà été contaminés.

Lire aussi : De nouvelles manifestations anti-passe, la Polynésie ferme ses écoles.... le point sur le coronavirus

Les enfants ayant développé suffisamment d'anticorps ne seront ainsi pas forcés de s'isoler s'ils sont exposés à une personne contaminée, limitant les problèmes dans les écoles. Dans un communiqué de la mairie de Jérusalem publié dimanche, le maire Moché Leon a appelé les parents à amener leurs enfants à ce test gratuit de 15 minutes, effectué par piqure au doigt.

Pour éviter les fermetures d'école

Cette campagne de tests est menée conjointement par les ministères de la Santé et de l'Education et par l'armée israélienne, qui a confirmé à l'AFP que l'opération avait commencé. Un programme pilote au sein de la communauté ultra-orthodoxe la semaine dernière a dévoilé qu'environ un enfant sur cinq avait développé des anticorps.

Le mois dernier, le directeur général du ministère de l'Education, Yigal Slovik, avait affirmé que les fermetures d'écoles l'année dernière avaient causé "des dommage sociaux et émotionnels" aux élèves, avec(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles