Covid-19: en Israël, malgré une vaccination intensive, le confinement est prolongé

·1 min de lecture

Israël prolonge encore une fois son confinement ce lundi 1er février. L’Etat hébreu est pourtant à la pointe en matière de vaccination contre le Covid-19. Trois millions de personnes, soit un tiers de la population, a déjà reçu au moins une injection. Et pourtant, en parallèle le pays enregistre également des records en termes de contaminations quotidiennes. Quelles en sont les raisons ?

avec notre correspondant à Jérusalem, Sami Boukhelifa

Le vaccin contre le Covid-19 est-il efficace ? La réponse est oui, assurent les autorités sanitaires. Chez les plus de soixante ans par exemple, qui ont reçu en priorité leurs deux injections, il y a 50% d’infection en moins. On commence à ressentir les premiers effets bénéfiques de la vaccination.

Mais plusieurs éléments entrent en jeu. Même si Israël vaccine à tour de bras, l’immunité collective n’est pas encore atteinte. Alors, le port du masque, la distanciation sociale et le confinement restent en vigueur.

À lire aussi : Israël ferme ses frontières aériennes et terrestres

Toutefois, les autorités sanitaires déplorent qu’une partie de la société viole en toute impunité ces règles. Alors que le pays est l’arrêt et que ses frontières fermées, les juifs ultraorthodoxes continuent de vivre normalement.

Hier, dimanche à Jérusalem, les membres de cette communauté religieuse se sont rassemblés pour les funérailles de deux rabbins décédés du Covid-19. Il y avait au moins 20.000 personnes dans les rues, et presque toutes sans maque.

Des scènes surréalistes, qui accentuent la colère des Israéliens contre les ultraorthodoxes. La plupart des habitants estiment que ces derniers sont responsables de la flambée actuelle des contaminations au coronavirus.

À lire aussi : Israël annonce fournir 5000 doses de vaccin aux Palestiniens